Test du robot aspirateur POWERbot VR 7000 (Samsung)

Je vais devenir une spécialiste du sujet, oui ! Un an après avoir acheté un Roomba, j’ai reçu de Samung le meilleur de leurs robots aspirateur : le POWERbot VR 7000. 

J’ai testé les deux dans deux appartements différents, puisque j’ai déménagé deux semaines après avoir accueilli le Samsung. Cela tombait plutôt bien puisque nous avons déménagé… dans un duplex.

L’attribution des étages a été plutôt facile : le Samsung va à l’étage avec tous les tapis. Avec ses  deux grandes roues qui le rendent « tout terrain », il gère parfaitement la montée sur tapis. Aucun risque avec l’escalier puisqu’il détecte automatiquement les trous et ne s’y jette pas. L’étage des tapis est aussi l’étage du chien : le Samsung broie tout ce qu’il aspire et le transforme en poussière. Aucun risque d’enroulage de cheveux ou de poils dans le mécanisme donc, facile !

les roues tout terrain

Le POWERbot VR 7000 s’adapte à la surface sur laquelle il travaille et aspire plus ou moins fort. Il cartographie les pièces grâce à sa caméra qui reconnaît… les plafonds, ou les meubles vu du dessous. :) Le robot mesure 97mm de haut ce qui lui permet de passer sous pas mal de meubles. Il robot est livré avec un mur virtuel. Il a déjà attrapé le câble de mon Macbook sans l’abîmer, ouf !

les brosses en caoutchouc sans cheveux enroulés autour <3

Le défaut que je lui ai trouvé : comme il aspire « en serpent » et pas de manière circulaire comme un robot rond, il avait du mal dans mon ancien appartement qui avait certaines pièces coupées en diagonale. Il détecte les murs et obstacles et s’y arrête à 15mm. Il a une brosse à l’avant qui va sortir et racler les coins comme une languette. Je n’ai pas réussi à capter ce moment captivant en vidéo malheureusement. ^^’

la télécommande

Le POWERbot se synchronise avec l’application Smart Home de Samsung (compatible avec l’application mobile IFTTT : faites un search « Samsung »), ce qui permet d’imaginer des scénarios créatifs. :) Exemple : Domino’s Pizza a créé un scénario « allumer le robot quand ma pizza est préparée pour que ma maison soit propre avant le début de la soirée pizza » :D.

Vous pouvez le contrôler depuis votre smartphone mais aussi grâce à la télécommande et à l’option « point cleaning », on pointe la zone à nettoyer au sol et le robot suit nos indications.
Pas de chance : l’endroit où nous en aurions eu le plus besoin est la cuisine… qui a un sol en verre. Le point ne s’y affiche donc pas. Je me dis que ça doit aussi buguer sur les sols trop foncés, à vérifier. :) Pas grave : la fonction « spot » permet de cibler les zones à miettes (toi-même tu les connais #viedeparent).

Conclusion

Il est ultra-efficace, s’entretient facilement et me paraît beaucoup plus « grand public » malgré ses options « geek » et sa haute technologie. :) Comme tous les robots, cela doit être complété par un vrai aspirateur, mais je trouve que vraiment, le robot suffit pour la surface, et que lorsque l’on passera avec l’aspirateur à la main, on prendra plutôt le temps d’aspirer les coins, plinthes et autres poussières.

Prochaine étape

Après la machine à laver et l’aspirateur, j’aimerais bien investir dans un purificateur d’air. Je vois dans IFTTT qu’ils peuvent se régler automatiquement selon le degré de pollution ou les niveaux de pollen enregistrés. :) Après tout, on passe un tiers de notre temps dans notre chambre… si elle est propre au sens propre (lol…) grâce à l’aspirateur, ce serait encore mieux qu’elle soit débarrassée de toute pollution. :)

Lire les commentaires pour cet article

Le jour où on a essayé d’aller au SPA

(et ça s’est bien terminé). Mais quelle aventure :) Je vous raconte ça.

Pour vous donner le contexte : malgré mon passage à temps-partiel, je suis au bout de ma vie. J’ai beau ralentir le rythme, rien n’y fait. La fatigue grandit. J’ai besoin de vacances… mais quand on réserve ses congés à garder son fils de trois ans (et ce, hey, depuis trois ans :D), vacance rime avec activités kids friendly, pas vraiment avec repos.

Du coup, je me consacre à des petits moments bien être : coiffeur, esthéticienne… DISNEYLAND :D et ce vendredi, mon amoureux m’a proposé d’aller se faire un petit kiff.

J’ai repensé aux snaps postés par Margaux qui a été récemment à un spa à Tour & Taxis. Après une demande à Google : il s’agit de Lovina Spa. Un coup de fil pour réserver deux massages plus tard, on se met en route. On gare la Drivenow de l’autre côté du canal pour terminer le chemin à pieds.

Lovina Spa, à Tour & Taxis

On arrive sur place, et le monsieur à l’accueil a l’air mal à l’aise. Certes, j’étais en jogging, chillax, prête à kiffer la life, mais pas de quoi me regarder de haut, QUAND MÊME ! Il va chercher quelqu’un, la dame qu’on a eu au téléphone, et là : « ohhhh, on s’est mal compris, en fait c’est pas miiiiiiixte » #cemomentgênant. J’étais à un tel point de déception que ma déception s’annulait. Concept.

– Pour les femmes c’est avant 17h30, après, c’est pour les hommes.
– Ben oui, c’est bien connu, LES FEMMES NE TRAVAILLENT PAS

Je n’ai pas eu le temps de voir leur tête que j’étais loin, très loin dehors, énervée, TELLEMENT DEGOUTEE ! Ben oui, c’était peut-être évident pour eux que ce n’est pas mixte, mais tellement pas pour moi, chiotte à la fin. Bref.

On y croit

Evidemment, là j’étais en mode drama queen « non CA VA, J’AI PLUS ENVIE« , alors que mon amoureux ouvre Foursquare et me dit qu’il y a un spa à 300m. « JE SAIS, MAIS J’AI PAS ENVIE« , il appelle quand même et on peut toujours y aller. Plus de possibilités de massage mais ils ferment à 21h, on a tout le temps de bien kiffer les installations.

En effet, le Spa Deepnature est juste en face, dans le bâtiment du UP-site, en face de Tour & Taxis.

On arrive, plutôt impressionnés par l’infrastructure. On raconte notre petite aventure à l’accueil où on nous répond d’un laconique « ah oui, ici, c’est différent ». Déjà, je peux rentrer après 17h30, c’est cool.

Après un passage par le vestiaire collectif (ou alors j’ai pas trouvé la porte des cabines), me voilà en maillot-peignoir-clapettes.

Déjà dans le vestiaire j’ai pu apprécier le standing. Sanitaires starck, mobilier de goût, de quoi réveiller la poule de luxe qui sommeille en moi.

On a commencé par la douche sensorielle où on a le choix entre quatre programmes du style douche amazonienne ou brume arctique. Musique, lumière, jets différents, c’est surprenant mais pas désagréable.

Ensuite, passage par le hammam au ciel étoilé (comme dans ma future Bentley). Le hammam, c’est ce que je préfère. Le sauna, j’ai beaucoup plus de mal.

Ensuite, jacuzzi avec deux programmes possibles : bulles ou massages grâce aux jets. J’ai testé les deux et autant vous dire que les jets sont particulièrement revigorants. Par contre, impossible pour moi de me baigner dans la piscine qui m’avait l’air froiiiiiiide !

Et dans le genre pas de bol, il y avait une bande de jeunes hommes bruyants qui étaient là. VDM, c’étaient des copiers-collers que les phénomènes que j’ai du supporter à Océade. Ils étaient en slip, jouaient bruyamment dans la flotte comme des gamins (qu’ils étaient, mais sans être accompagnés d’adultes). Juste pas de bol. :(

On a terminé nos deux heures de bonheur par une simple mais interminable douche-pluie. Par chance, j’en aurai une dans mon futur chez moi (youpie <3).

Conclusion

C’était pour mon cas la solution idéale. De l’évasion, du luxe et de la détente sans pour autant partir dans des hôtels 5*.

En partant, on a demandé quand avoir le moins de monde. La semaine en journée ou soirée, il est possible d’avoir le spa rien que pour nous. Mais le week-end, c’est chaud… comme ça vous savez. En tous cas moi, j’y retournerai volontiers. :)

(photos : Facebook de Deepnature)

 

Lire les commentaires pour cet article

Activité du mercredi : OCEADE !

Pour ce quatrième mercredi de temps-partiel, j’ai choisi d’emmener chouchou à Oceade !  À 7 minutes à pieds du métro en direct depuis l’école, autant en profiter avant sa fermeture. :)

Nous avions déjà été ensemble l’été passé et je savais à quoi m’attendre, au niveau de l’installation et au niveau de l’appréciation de l’activité par le petit. Comme pour le deuxième mercredi ensemble je n’ai pas eu autant de chance à la piscine Espadon et où il y avait plein de monde, pourquoi ne pas tenter autre chose ?

À la caisse, certes, les prix sont différents d’une piscine communale : 19€ pour moi, gratuit pour lui (- d’1m30).

J’entends souvent parler d’Oceade comme un vieux brol, détrompez-vous. Les bassins n’ont peut-être pas été rénovés, mais les vestiaires et les douches ont l’air flambant neufs.

la seule photo que j’ai eu le temps de prendre

La décoration boisée plaira aux adeptes du « style chalet » dont je fais partie. :) Il y a plusieurs cabines familiales et une machine pour faire de la monnaie pour les casiers (pièces de 1€ nécessaires). C’est grand, spacieux, et propre.

Nous voilà prêts à aller kiffer les vagues.

Première approche difficile, le petit à peur. Nous voilà dans le petit bassin où des installations donnant l’air d’une plaine de jeux lui inspirent plus confiance. Pas de chance, il y a un énorme seau de la taille d’une baignoire qui se remplit au plafond petit à petit, jusqu’à se vider sur la tête…. évidemment ça a été pour notre pomme, et autant vous dire qu’un enfant de trois ans ne trouve pas ça rigolo du tout, DU TOUT. :D « Maman les blakkk c’est pas rigolo ! » Perso la scène m’a bien fait rire, jusqu’à ce que je me rappelle que je m’étais lissé les cheveux quelques heures plus tôt. ;-)

Nous revoilà dans le grand bassin où il y a deux petits toboggans et surtout : les vagues ! Mais non, Monsieur ne veut pas entrer dans l’eau, il faudra bien 2 sessions de vagues (tous les quarts d’heure?) pour qu’il entre dans l’eau orteil par orteil, jusqu’à apprécier et vraimetn s’amuser dans l’eau. Je suis patiente mais pour vous donner une idée, j’ai eu le temps d’étudier attentivement étudier le détail du carrelage de la piscine dont les motifs se gravaient d’ailleurs dans le gras de mon derrière. A la fin de notre visite par contre, il aura d’ailleurs un peu trop confiance à mon goût et voudra aller dans la grande profondeur :O.

Au niveau de la foule et du public, c’était calme pour un mercredi après-midi. Un groupe d’ados qui faisaient les cons m’a paru un peu pénible de loin. Mais ils ne cherchaient pas les misères aux inconnus. Je n’y aurais peut-être pas envoyé des jeunes filles en fleurs seules.

Comme après chaque activité, le plus difficile est de lui faire quitter les lieux. La lumière du soleil couchant mettant l’accent sur des liquides corporels inconnus flottant à la surface de l’eau, j’avais hâte de partir. J’ai du lui vendre le goûter qui l’attendait dans son cartable pour qu’il veuille bien sortir de l’eau. Perso, j’avais plus faim.

Lire les commentaires pour cet article

Expo Tintin à Train World avec un mini et un papy

Ce dimanche, nous sommes retournés à Train World pour l’expo Tintin. Nous avions déjà testé et approuvé Train World mais comme mon fils a découvert Tintin, c’était l’occasion d’y retourner !

Mon papa est fan de bande dessinée et il a offert la réédition de Tintin chez les Soviets à mon petit (3 ans, normal). Le soir je lui lis (d’ailleurs ça commence par une bombe dans un train, ambiance), et des trains il y en a tout le long de l’histoire, ce qu’il adore. On regarde souvent les mêmes planches (celles avec les trains, sans surprise) du coup, proposer au petit d’aller voir « Tintin et les trains » avec son papy l’enchantait.

D’ailleurs, pour y aller, on a pris le train. On peut difficilement faire plus proche que la gare de Schaerbeek et Train World, la gare est accolée au bâtiment, alors qu’y aller en tram nous aurait pris une heure.

Tout le musée a été « pimpé » version Tintin.

Si vous n’y avez pas encore été, Train World est vraiment magnifique. Ce qui est génial pour les kids, c’est qu’ils peuvent monter à bord des vieilles locos et vieux wagons et toucher à tout : même faire « tchou tchou » en tirant une vieille manette.

Du coup, autant vous dire que lui faire quitter les trains fut périlleux ! Je lui ai vendu le simulateur de conduite qui est à la fin du parcours « tu vas conduire un vrai traaaaain » mais les deux étaient en panne (VDM). Il a pleuré tout le temps du trajet jusqu’à la maison (et m’en a reparlé le lendemain matin). Il veut voir « le train de Tintiiiiiin😭😭😭« .

Pour les fans de Tintin, il y a une expo de planches d’Hergé en plus de tout le reste, ce qui rend le tout vraiment complet. Les plus jeunes comme les anciens apprécieront.

Il y a un chouette magasin de souvenirs à la sortie (avec plein de trains 🙄), et un bar/restaurant où boire un chocolat chaud le temps d’attendre le train du retour. ^^

Pour les kids fans de train :

Lire les commentaires pour cet article